Alternatives à la climatisation : oui, des solutions existent !

Bilan carbone​ Confort d'été Cool roof​ & Ilots de chaleur Economie circulaire et recyclage​ Optimisation coût global Performance thermique
5 min
Avec la multiplication des périodes de fortes chaleurs, la nécessité de rafraîchir la température à l’intérieur des bâtiments est plus que jamais une réalité. En les maintenant à un niveau acceptable au vu de la RE 2020, les bénéfices sont en effet nombreux : confort et efficacité pour les occupants, contribution à la réduction des îlots de chaleur urbains… Les économies d’énergie enregistrées sont également une conséquence positive du rafraîchissement des bâtiments, grâce à la non utilisation d’équipements de climatisation gourmands et à l’impact environnemental avéré.

SOMMAIRE

Quelles alternatives à la climatisation ? Un choix de solutions s’offre à vous

Isolation thermique, végétalisation des bâtiments, membranes cool roof, ventilation naturelle, rafraîchissement adiabatique ou encore brise-soleil : de nombreuses alternatives sont possibles pour rafraîchir la température à l’intérieur des bâtiments. Tour d’horizons des différentes solutions envisageables pour construire durable.

L’isolation thermique du bâtiment, la solution incontournable

Les travaux d’isolation occupent constamment une part importante des chantiers et projets de rénovation énergétique des bâtiments. Et pour cause : une isolation performante est incontournable pour optimiser la consommation d’énergie des bâtiments tout en garantissant des conditions confortables aux occupants. Cela vaut aussi bien en hiver pour contrer le froid qu’en été pour résister aux fortes chaleurs sans avoir besoin de recourir à des équipements tels que des climatiseurs, grâce à la qualité de déphasage des isolants.

La notion de déphasage est centrale pour le choix des matériaux isolants qui permettront d’agir efficacement sur la température intérieure des bâtiments pendant les périodes de canicule. Ce terme désigne la capacité de ces produits isolants à allonger (en fonction du potentiel de déphasage propre à chaque matériau) le temps nécessaire pour que la chaleur traverse la paroi isolante. Ce procédé se révèle particulièrement bénéfique lorsque la température extérieure ressentie dans l’après-midi ou en fin de journée n’est perçue à l’intérieur que le lendemain matin, lorsque l’air ambiant est naturellement plus frais. La valeur de déphasage se mesure en heures : cela signifie que plus cette valeur est importante, plus le matériau est efficace.

Notre conseil

Plusieurs solutions SOPREMA présentent un potentiel de déphasage élevé. C’est notamment le cas des gammes Pavatex® et Univercell®, qui rassemblent des isolants produits à partir de fibre de bois et d’ouate de cellulose.

Les bâtiments végétalisés, solution naturelle et alternative écologique à la climatisation

De plus en plus présente dans les projets de construction et très appréciée par les collectivités, la végétalisation est une solution qui a fait ses preuves à la fois en termes de rafraîchissement des bâtiments et de rafraichissement urbain. La présence d’une façade végétalisée ou d’une toiture végétalisée réduit les effets du rayonnement solaire direct, cette solution agissant directement sur les îlots de chaleur grâce aux capacités d’évapotranspiration des végétaux. Les solutions végétalisées participent également à la préservation d’une atmosphère intérieure respirable lors des périodes les plus chaudes et tendent à minimiser l’utilisation d’appareils énergivores comme les systèmes de climatisation.

Bon à savoir

Les toitures et façades végétalisées sont des alliées précieuses pour se conformer aux exigences de la RE 2020 en matière de confort d’été. Dans la gamme Sopranature développée par le Groupe SOPREMA, Sopranature Fresh® compte ainsi parmi les solutions présentant les résultats les plus efficaces, avec des réductions de température pouvant aller jusqu’à 4 degrés.

Membrane cool roof : une alternative crédible à la climatisation

Les membranes d’étanchéité cool roof se révèlent également de redoutables solutions en matière de performance, afin de lutter contre le réchauffement des bâtiments provoqué par le rayonnement solaire, mais aussi pour diminuer le phénomène des îlots de chaleur urbains. Ce procédé repose sur le recours à des revêtements blancs ou de couleur claire pour les toitures et toitures-terrasses. Leurs qualités de réflectivité et d’émissivité permettent de faire descendre la température à l’intérieur des bâtiments.

Le recours à une étanchéité cool roof permet ainsi de gagner de 3 à 4 degrés, selon les configurations, sur des bâtiments avec des supports porteurs essentiellement de type bois ou acier. Ces produits, à l’instar de la gamme de membranes spécifiques cool roof SOPRASTAR ou encore FLAGON ENERGY STAR, développée par le Groupe SOPREMA, sont donc régulièrement mis en œuvre dans les projets de construction depuis plusieurs années. Ces solutions d’étanchéité cool roof permettent également de bénéficier d’une garantie décennale d’étanchéité, de répondre aux exigences en matière de feu et disposent de FDES avec une durée de vie de référence estimée de 30 ans.

L'info en plus

Il est couramment estimé que la baisse de température intérieure d’un bâtiment d’1 degré correspond à une réduction de 7 % sur l’utilisation d’un système de climatisation. Diminuer sensiblement la température au sein des bâtiments entraîne donc du confort, de l’économie et répond aux besoins d’écoresponsabilité de chacun.

Ventilation naturelle, rafraîchissement adiabatique, brise-soleil… Toujours plus d’alternatives à la climatisation !

Si l’isolation, le choix de la toiture et le recours à la végétalisation ont un rôle significatif pour réduire la température intérieure des bâtiments, il existe d’autres procédés mettant à profit des éléments naturels pour atteindre le même objectif.

  • Les brise-soleil, fixes ou orientables, interviennent pour bloquer le rayonnement solaire lorsque celui-ci cible directement les bâtiments. La température intérieure est ainsi maintenue à un seuil acceptable pour les occupants.
  • Les ouvrants de ventilation naturelle sont spécialement conçus pour exploiter au maximum l’air extérieur dans les heures les moins chaudes, de manière à faire descendre la température dans les bâtiments. Leur position fermée contribue à empêcher l’air chaud d’entrer dans les moments les plus éprouvants de la journée.
  • Les modules de rafraîchissement adiabatique: ces installations se composent d’un ventilateur, d’un réservoir d’eau, d’une pompe de circulation, d’échangeurs en cellulose et sont reliés à un réseau adapté permettant d’injecter un air rafraîchi par l’eau dans les bâtiments, tout en évacuant l’air chaud vers l’extérieur.

La combinaison de ces solutions, rendue possible par des systèmes de pilotage tels que ceux développés par le Groupe SOPREMA, entraîne des performances élevées pour les bâtiments non climatisés, qui peuvent ainsi rivaliser avec les constructions climatisées mais avec une maîtrise énergétique renforcée.

Une question ? Contactez-nous !
Nous contacter
Suivez notre actualité #lefuturacommencé
Nos actualités
20/09/2022
5 minutes
Plein biogaz sur la méthanisation agricole
L’essor de la méthanisation agricole, en réponse aux enjeux écologiques et à l’inflation des coûts énergétiques, en fait une solution incontournable...
Lire plus +
14/09/2022
5 minutes
Facteur de lumière du jour : un indicateur central pour l'éclairage naturel des bâtiments
Les bénéfices de la lumière naturelle dans les bâtiments ne sont plus à prouver. Gains de productivité, réduction du nombre d’accidents du travail,...
Lire plus +
06/09/2022
5 minutes
Interdiction à la location des passoires thermiques : ce qu'il faut savoir
Lire plus +